Quoi de neuf ?
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
A propos de nous
 
Légumes & recettes

   > Ail des ours
   > Ail des vignes
   > Concombres antillais
   > Courge serpent
   > Courge spagetti
   > Hemerocalles
   > Herbes en pot
   > Le cardon
   > Le Rutabaga
   > Notre choucroute maison
   > Panais
   > Plantain corne de cerf
   > Pourpier
   > Radis d'hiver
   > Raves et navets
   > Amarante
   > Chénopode
   > Côte de bettes
   > L'ortie
   > Mizuna
   > Oseille
   > Persil racine
   > Sauge
   > Tomatillos
   > Topinambours
   > Les courges
   > Poireaux (bourgeons)
   > Recettes de courge
 
 
Elevage de chevaux
 
Contact
 
Mon panier (Login)
 

 

 

L'hémérocalle - aussi appelée Lis d'un jour - est en général cultivée chez nous pour son aspect décoratif.

Cette plante nous vient d'Asie ou toute la plante est couramment consommée et fait partie de nombreux plats traditionnels. Toutes les parties de la plante peuvent être consommées - des bulbes aux fleurs. Cette propriété fait de l'hémérocalle une plante presque parfaite.

Nous en avons donc planté une belle rangée qui s'est enfin étoffée suffisemment pour fournir un peu de verdure fraiche au printemps. Nous n'avons à vrai dire pas encore gouté les bulbes, mais au vu de leur taille, la récolte serait fastidieuse... Les fleurs, elles, sont excellentes en décoration de salade - mais hélas bien trop fragiles pour être ajoutées aux paniers. Voilà pourquoi vous ne trouverez que les pousses au printemps - mais si vous avez des hémérocalles au jardin, n'hésitez pas à goûter les autres parties.

Pour ce qui est des recettes: nous faisons simplement revenir les pousses coupées en petits bouts dans un peu d'huile - avec quelques carottes et peu d'oignon (oignon frais ou de conservation) c'est excellent.

On peu bien entendu aussi en mettre dans une soupe - en gros on peut les utiliser partout ou on mettrait du poireau... après tout ces deux plantes sont de la même famille (des liliacées)

Tout comme le poireau, il convient de cuire ces plantes, crues elles sont peu digestes en grande quantité. Notez que, comme toutes les liliacées (ail, oignon, poireau), les hémérocalles sont à proscrire pour nos carnivores domestiques que sont les chien et les chats