Quoi de neuf ?
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
A propos de nous
 
Légumes & recettes

   > Ail des ours
   > Ail des vignes
   > Concombres antillais
   > Courge serpent
   > Courge spagetti
   > Hemerocalles
   > Herbes en pot
   > Le cardon
   > Le Rutabaga
   > Notre choucroute maison
   > Panais
   > Plantain corne de cerf
   > Pourpier
   > Radis d'hiver
   > Raves et navets
   > Amarante
   > Chénopode
   > Côte de bettes
   > L'ortie
   > Mizuna
   > Oseille
   > Persil racine
   > Sauge
   > Tomatillos
   > Topinambours
   > Les courges
   > Poireaux (bourgeons)
   > Recettes de courge
 
 
Elevage de chevaux
 
Contact
 
Mon panier (Login)
 

 

 

L’amarante réfléchie

La famille de cette plante a conquis pour ainsi dire le monde entier. L’amarante réfléchie est une plante annuelle qui peut atteindre 1 m de haut. La tige est souvent rougeâtre.

L’amarante réfléchie fut jadis cultivée par les Indiens pour la consommation de leurs  graines. Introduite en Europe pour la consommation des feuilles, elle devint vite envahissante et sa consommation a été supplantée comme bien d’autres légumes-feuilles par l’épinard. Aujourd’hui elle n’est plus guère cultivée (sauf par les amateurs de légumes anciens), ce qui ne l’empêche pas de prospérer. Il faut reconnaître qu’elle n’est pas compliquée : tous les terrains lui conviennent, un peu d’eau et de soleil est tout ce qu’il lui faut. Elle ne craint pas les maladies et n’a pas d’ennemis spécifiques parmi les insectes.

Ses feuilles et tiges tendres peuvent s’apprêter comme les épinards et les remplacent parfaitement. Si la plante vous plait, il vous sera facile d’en trouver dans la nature, évitez cependant de la récolter dans des champs cultivés non bio où elle pourrait avoir été aspergée par divers produit de traitement.

D’ailleurs, en parlant de champs traités, le terme d’amarante est probablement venu à vos oreilles ces derniers temps, ce n’est pas exactement l’amarante réfléchie mais une de ces proches cousines qui a réussi à s’acclimater au Round-up, l’herbicide le plus  utilisé à travers le monde, notamment pour la culture des OGM.  Chapeau !

 

Amarante poëlée  (tout simple, mais toujours bon)

Faire revenir un oignon et une poignée de graines de tournesol avec un peu de beurre. Ajouter l'amarante coupé grossièrement, y compris les tiges tendres (enlever les tiges ligneuses), ajouter un peu de bouillon ou de sel, poivrer si le cœur vous en dit et ajouter un giclée de crème.

Bon appétit !

 

Autres idées de recettes, voir la page "Chénopodes"

 

Et puis là encore un article intéressant :

http://www.lepotentiel.com/afficher_article.php?id_edition=&id_article=44462