Quoi de neuf ?

 
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
A propos de nous
 
Légumes & recettes
 
Elevage de chevaux
 
Contact
 
Mon panier (Login)
 

 

 
administration de vos informations
 

Newsletter du 12.08.2021

 
  Bonjour à tous

Le soleil est de retour ! .. et il devenait grand temps.
Hélas, force est de constater que la longue période pluvieuse a laissé des traces. Si vous aviez quelques pieds de tomates dans le jardin, vous aurez probablement constaté  que le froid et l'humidité vous auront contraint à faire un deuil : soit celui de vos pieds de tomates, soit celui de la culture purement bio. Peu de plantes sous nos latitudes sont aussi sensibles au miliou que les tomates. En réalité, quand on parle de mildiou c'est un peu un fourre-tout pour diverses maladies fongiques (aussi appelées cryptogamiques). Ainsi les symptômes peuvent être bien différents d'un champignon à l'autre, ceux-ci étant en principe spécialisés chacun pour une plante particulière... d'où tout un cortège de noms latins de type : Bremia lactucae, Plasmopara viticola , Phytophthora capsici (poivrons), Peronospora brassicae (choux), etc.. qui, même sans connaissances poussées du latin laissent deviner quels sont leurs cibles.
Le terme Mildiou vient de l'anglais Mildew (.. notons au passage que quand on reprend un terme latin ou grec en francais, il n'est nullement question de changer l'orthographe pour une question d'éthymologie alors que quand cela vient d'une autre langue on opte pour une alternative phonétique francisée). Mildew signifie "rosée de miel" - en allemand, on parle de Mehltau – rosée de farine). Ces termes décrivent donc le symptôme des feuilles qui deviennent blanches et poudreuses et/ou collantes selon la langue et le champignon, p.ex sur les feuilles des courges ou courgettes.
Les champignons - pas uniquement ceux qu'on mange, mais aussi des champignons microscopiques qui attaquent nos légumes, voire d'autres organismes - ont besoin d'humidité pour croître et se multiplier. La chaleur augmente leur taux de reproduction.. or ces derniers temps l'humidité ambiante a été particulièrement élevée et même si les températures étaient en dessous des normes saisonnières, il n'a pas fait vraiment froid. Bref, des conditions parfaites pour une explosion de maladies cryptogamiques en tous genres. Et quand elles frappent, elles peuvent être redoutables et anéantir des récoltes complètes en quelques jours.
Ainsi le mildiou a été la cause de la grande famine en Irlande lorsque Phytophtorans infestans a fait ses premières apparitions en Europe vers le milieu du 19ème siècle provoquant la destruction de la majorité des cultures de pommes de terre. En 3 ans, la famine tue plus d'un million d'irlandais et en pousse deux à émigrer (notamment en Amérique du nord – on pourrait donc même aller jusqu'à supposer que sans ce champignon microscopique l'Amérique ne serait pas anglophone aujourd'hui – allez savoir..).
Ce n'est que plus de 20 ans plus tard que la maladie atteint les vignobles en France et que l'on découvre la « bouillie bordelaise », un mélange de sulfate de cuivre et de chaux qui permet de lutter efficacement contre ce fléau. Si d'autres fongicides plus absolus ont fait leur apparition depuis, la bouillie bordelaise reste encore utilisée et est même tolérée à une dose raisonnable pour l'agriculture biologique car il faut reconnaître que dans la gamme des moyens de lutte purement naturels, nous sommes vraiment démunis face à une attaque massive de mildiou...
Dans le cas des tomates, la meilleure tactique reste la prévention : planter sous abri de manière à pouvoir toujours garder les feuilles au sec, est généralement une mesure suffisante pour éviter les dégâts.. mais cette dernière semaine, la situation a quelque peu basculée et il reste incertain si le temps enfin sec suffira à limiter la propagation des zones infectées. Pour l'instant seules les feuilles sont touchées...on croise le doigts – si la météo se maintient, ca pourrait donner le tour...

Même espoir pour les courges ... les courgettes ont heureusement bien supporté la météo contrairement aux salades. La dernière série avait hélas triste mine, les nouvelles sont restées bien petites mais jolie.. donc salade à tondre cette semaine et probablement la semaine prochaine aussi, après la situation devrait revenir à la normale.
<br><br>