Quoi de neuf ?

 
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
A propos de nous
 
Légumes & recettes
 
Elevage de chevaux
 
Contact
 
Mon panier (Login)
 

 

 
administration de vos informations
 

Newsletter du 26.08.2021

 
  Bonjour à tous

Nous sommes fin aout. On dirait que l'atteinte du mildiou sou les tunnels s'est stabilisé et que, même si le feuillage a mauvaise mine, seulement peu de fruits sont vraiment atteints et de nouvelles tiges parfaitement saines continuent à se développer. Donc malgré les températures plutôt fraîches du moment, on peut dire qu'on a eu chaud.
Avec plus d'un mois de retard sur le planning, elles ont enfin atteint un stade de pleine production. Mieux vaut tard que jamais et si on a un bel automne cela peut quand même encore durer jusqu'à fin octobre. On croise les doigts.

Comme beaucoup de nos légumes « locaux » (en fait la table de nos aïeuls du moyen âge ne ressemblait vraiment pas à la nôtre...), les tomates ne sont pas originaires d'Europe mais d'Amérique centrale où son ancêtre « sauvage » fut déjà consommé par les Incas puis plus tard cultivé par les Azteques.
Au 16ème siècle les conquistadores ramenaient un peu de tout ce qu'ils trouvaient au cours de leurs voyages.. et donc aussi des plants ou graines de tomates (ainsi que des aubergines, poivrons, piments, maïs.. bref tout ce qui se doit d'accompagner de traditionnelles grillades bien de chez nous.). Revenons au 16ème siècle : Le goût des tomates ne convainc pas vraiment à l'époque ; à noter qu'il manquait le mode d'emploi - du coup pas de pâtes sauce tomate, ni pizzas , ni ketchup pour accompagner des frites (... quel était le plat préféré des enfants d'alors ?). Par ailleurs, les tomates ressemblant vaguement à la mandragore, plante associée à la sorcellerie, elles ne furent d'abord cultivées que comme plantes ornementales. Bien que certains cuisiniers italiens (et sans doute d'autres originaux) l'essayèrent en cuisine, elle ne fut reconnue comestible que 100 ans après son importation en Europe et fut alors renommée Lycopersicon Esculentum (esculentum signifiant tout simplement « commestible »). Mais voilà, une fois qu'une réputation est faite...
Il faut donc attendre quasi 100 ans supplémentaires pour que des révolutionnaires français commencent à s'y intéresser et que petit à petit la tomate conquière le monde.
Aujourd'hui près de 120 millions de tonnes en sont produites sur les 5 continents. La chine occupe la première place et produit à elle seule plus de 55 millions de tonnes de tomates alors que la Suisse avec 42 tonnes arrive en 97ème place...
Quand au nom de la tomate, il vient du terme tomatl utiliés par les aztèques.. sauf que celui-ci désignait en réalité les tomatillos (Physalis ixocarpa – on y reviendra et vous devriez en avoir au moins une fois dans un prochain panier). Les italiens l'ont appelé pomodoro - « pomme d'or » car la tomate n'a pas toujours été le fruit rouge que nous connaissons aujourd'hui et les variété jaunes sont tout sauf une innovation.
Revenons au panier de la semaine. Les fruits font leur retour sous forme de damassines (petites prunes), fraises ou framboises. En revanche, pause de salade cette semaine, elle est vraiment trop petite mais la semaine prochaine on devrait reprendre.

<br><br>