Quoi de neuf ?

 
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
A propos de nous
 
Légumes & recettes
 
Elevage de chevaux
 
Contact
 
Mon panier (Login)
 

 

 
administration de vos informations
 

Newsletter du 07.10.2021

 
  Bonjour à tous

Nul doute, l'automne est en marche et la proximité de l'hiver se fait sentir. Les mois météorologiquement mitigés de l'été ont raccourci la période de développement de divers légumes, comme p.ex les courges. Nous les avons donc récoltées un peu plus tôt que d'autres années. Si la quantité attendue n'est pas au rdv, il y a tout de même une dizaine de variétés diverses et colorées qui devraient vous permettre de préparer quelques soupes, gratins ou tartes durant l'hiver.

Changement de décor également sous les tunnels : les plants de concombre n'étant plus que l'ombre d'eux-même, ont été remplacés par de la salade, du tatsoi, pak choi. Se rajoutera encore mizuna et autres moutardes japonaises durant les semaines à venir.
Cultiver en local ces variétés d'ailleurs est un concept qui nous plaît en principe bien car il nous permet d'apporter une grande variété sur notre assiette sans pour autant alourdir le bilan écologique.

Ceci dit, d'un point de vu botanique et biodiversité ce n'est pas aussi anodin qu'il y parait. Chaque variété non indigène importée dans nos jardins ou potagers augmente le risque de modifier l'équilibre naturel d'une région si la plante s'acclimate suffisamment bien pour s'affranchir de sa captivité... Ce n'est heureusement pas souvent le cas, car la majorité des variétés comestibles et ornementales exotiques peinent à se multiplier sans aide humaine, mais c'est néanmoins plus courant que désiré.
On parle de plantes néophytes lorsque des plantes d'origine exotique se multiplient et deviennent envahissantes... et face au monde végétal, une doctrine d'extrême droite est non seulement tolérée mais recommandée avec des idées génocidaires à la clé. Les curieux trouveront ici la liste noire des néophytes qui devraient être détruites (https://www.infoflora.ch/fr/neophytes.html).. un vrai tour du globe !.
Si aucune de nos plantes cultivées pour la consommation ne se trouve sur la liste noire (ouf!), on notera tout de même la présence du topinambour (originaire d'Amérique du nord) sur la liste des espèces à surveiller (et les tomatillos y mériteraient bien une place aussi :))

Ce que la liste ne dit pas c'est après combien de temps une plante néophyte finit par être considérée comme naturalisée (comme p.ex le Galinsoga importé initialement à la fin du moyen âge. Outre le fait qu'il soit vraiment excellent en soupe, tarte ou omelette, il est omniprésent dans presque tous les jardins et peut se montrer vraiment envahissant).

Bref, force est de constater que notre envie de variété ne fait pas toujours preuve de prudence...

Aujourd'hui on aura donc amené de l'eau au moulin de ceux qui sont pour l'importation de légumes produits dans leur lieu d'origine... pour le bien de notre écosystème local.
Personne n'est parfait.



<br><br>