Quoi de neuf ?

 
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
A propos de nous
 
Légumes & recettes
 
Elevage de chevaux
 
Contact
 
Mon panier (Login)
 

 

 
administration de vos informations
 

Newsletter du 14.10.2021

 
  Bonjour à tous

La première gelée blanche a fait son apparition mardi et mis un terme à diverses cultures... même s'il ne subsistait jusqu'ici qu'un maigre espoir d'une nouvelle récolte, on peut à présent définitivement affirmer que c'est la fin des haricots... ceci au sens propre seulement car au figuré on semble plutôt bien parti pour faire de bons stocks pour l'hiver.

Pourquoi donc attribuer cette signification à l'absence de ce légume précis ?
Pour la réponse, il faut remonter à une époque où la moitié de nos légumes ne venaient pas de pays où le climat est plus chaud et la main d'oeuvre moins chère; une époque où les supermarchés ne jouaient pas aux surenchères des actions 3 paquets de pâtes pour le prix de 2, où les moins fortunés de se nourrissaient pas de plats pré-cuisinés aux ingrédients douteux à prix plancher , où « pauvre en calories » n'était pas un argument de vente et où il n'était pas question d'ouvrir une boite de conserve, celles-ci n'ayant pas encore été inventées.

Enfin, ne versons pas non plus dans le « tout était mieux avant .. » : Faute de possibilité de stockage d'aliments frais, faute de maîtrise de certains aspects sanitaires (je ne parle pas ici de certificat COVID), faute d'une répartition équilibrée des richesses (problème toujours non résolu), l'alimentation n'était pas toujours sûre, ni suffisante en quantité, variété ou en qualité. A cette époque, les légumes secs offraient une solution de choix pour constituer des réserves pour la mauvaise saison. L'expression qui fait référence aux haricots ne parle bien sûr pas de haricots verts, mais des graines séchées de haricots amenés à maturité (des flageolets). Ce légume facile à produire fournissait, jusqu’à il n'y pas si longtemps, une base alimentaire riche en protéines facile à conserver très longtemps, bon marché et par conséquent accessible à tous (ou presque)

Il semblerait que ceci se vérifiait particulièrement pour les pauvres, les orphelinats .. et aussi les longs voyages en bateau (sans frigo, ni conserves, cela restait la meilleure option pour embarquer un maximum d'énergie pour maintenir le moral de l'équipage). Alors quand ce stock touchait au bout sans possibilité de le renouveler c'est qu'on avait vraiment atteint le fond.

.. ceci n'est heureusement pas le cas chez nous et votre panier de légumes, faute de haricots contiendra plein d'autres légumes. <br><br>