Quoi de neuf ?
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
A propos de nous
 
Légumes & recettes
 
Elevage de chevaux
 
Contact
 
Mon panier (Login)
 

 

 
administration de vos informations
 

Newsletter du 17.11.2022

 
  Bonjour à tous

Alors que l'automne déploie sa panoplie de stratus, bruine et pluie au dessus de nos champs, rendant le travail compliqué et peu agréable, d'autres se dorent la pilule à la COP 27.

Avec le temps, on ne se berce plus guère d'illusions quand au résultat qui en sortira. Chacun cherche des coupables (resp plus coupables qu'eux-même), comme si cela allait solutionner le problème. Même en appliquant le principe du pollueur payeur à la lettre, cela repose toujours et encore sur l'hypothèse (peut-être un peu naïve?) que le problème (peu importe qu'on parle de réchauffement climatique, pollution des océans, destruction de la biodiversité...) pourrait être résolu avec de l'argent seul.

Quand on mange trop, on grossit. Certes, il y a des différences individuelles... Mais, même si les génies du marketing font généralement preuve d'une certaine suite dans les idées, je n'ai encore jamais vu une carte de fastfood offrir la possibilité, en échange d'un franc «caloricompensasteur», de vous laisser la saveur du repas en transférant les calories graisseuses à quelqu'un d'autre, vous permettant d'esquiver tout dommage colatéral lié à ce petit excès. Ou peut-être que si vous faites un don pour soutenir la lutte contre la famine, cela sera une compensation qui vous évitera les ballonnements et autres inconvénients d'un repas trop copieux ?
De vous à moi, je n'y crois pas. Vous non plus, je suppose... mais si on remplace les calories par des émissions à effet de serre (ou polluants divers et variés), cela semble vendable au public et nos dirigeants semblent y croire dur comme fer.

Parmi les susmentionnés potentiels coupables, si on réfléchit en tant que nations, la Chine arrive bien sur en premier. Mais, si au lieu de considérer les pays, on s'axe sur l'activité économique, un autre coupable  sort du lot : l'agriculture serait responsable de 14% des émissions à effet de serre.
Certains soutiennent même que l'agriculture bio, vu qu'elle a un rendement moindre par ha, pourrait d'avantage contribuer au réchauffement climatique que l'agriculture « conventionnelle ». Et voilà qu'on sentirait poindre une certaine solidarité avec la Chine...et que nos gènes conspirationnistes s'activent. Est-ce vrai ? Et qu'est-ce que la Vérité ?

Pouvons nous vraiment prendre ces chiffres ainsi ? L'agriculture, tout comme la Chine, répondent à une demande de la part de consommateurs. Si le consommateur veut plus de viande, quelle responsabilité a le producteur qui suit le raisonnement (pas entièrement faux..) : « si je ne produis pas cette viande, quelqu'un d'autre le fera » ? Et en plus de viande en quantité et autres produits agricoles de premier choix (ce qui suppose 50% de déchets à un moment ou un autre), nous voulons aussi des smartphones, panneaux solaires, ordinateurs et pléthore d'accessoires allant des plus utiles aux plus dispensables, produits à prix on ne peu plus compétitifs dans des usines délocalisées, là où la main d'oeuvre n'est pas chère.

Comment se présenteraient les bilans CO2 si tout était répercuté sur les consommateurs au lieu d'être attribués aux producteurs.

Et si au lieu de perdre du temps à optimiser la vérité par des chiffres qui font du bien à notre conscience, on reconnaissait que, tout comme dans la propagation du COVID, l'effort individuel multiplié par des milliards de personnes représente probablement la seule ébauche de solution. (du moins en attendant d'avoir trouvé un vaccin contre la pollution et les émissions à effet de serre) .
Est-ce que les propriétaires des 400 jets privés, réunis à Charm el Cheik arriveront à cette conclusion d'ici le 18 octobre ?

Allez, on attribuera mes doutes, voir un certain pessimisme latent à un accès de SDPH (syndrome dépressif pré-hivernal). Je suis sure qu'il existe des pilules pour y remédier ... et de toute manière, d'ici la semaine prochaine la COP sera derrière nous et j'aurai oublié qu'avant de critiquer les autres il faudrait peut-être balayer devant notre porte (ce qui ne serait clairement pas un luxe.. mais en même temps avec la boue qui nous entoure, l'effort est-il vraiment payant?). J'aurai oublié que nos panneaux solaires sont fait de 98% de matériaux chinois, j'aurai plaisir à utiliser mon smartphone et je pourrai réfléchir aux prochaines vacances au soleil, meilleur moyen de lutter contre le SDPH

Vous pensez que ce mail ne fait en rien avance le Schmilblick ? Vous avez raison !
.. Mais il annonce l'arrivée d'un panier de légumes de saison : pas besoin de caloricompensation, et en plus (avec un minimum de faculté d'abstraction) il fera aussi du bien à votre conscience :)

<br><br>