Quoi de neuf ?
 
Notre Panier de légumes
 
Informations diverses
 
A propos de nous
 
Légumes & recettes
 
Elevage de chevaux
 
Contact
 
Mon panier (Login)
 

 

 
administration de vos informations
 

Newsletter du 15.12.2022

 
  Bonjour à tous

Bien qu’annoncée, je dois avouer que cette première offensive de l’hiver a été intense et qu’on s’est laissé prendre de court et n’avions pas assez anticipé les récoltes. Résultat le chou plume, pak choi, tatsoi et les salades (sous tunnel) étaient complètement gelés lundi. Il faut croire qu'il y a un fond de vérité quand on dit qu'il y a un dieu pour les imbéciles: aujourd'hui, le thermomètre a regimpé et on pu terminer les récoltes in extremis. Ouf.

Il faut dire que la douceur du mois de novembre et les derniers hivers cléments nous ont induits en erreur et même si certaines prévisions météo annoncaient -8 °C on avait de la peine à y croire - pourtant même avec un fond de conspirationisme, la météo nous semble généralment une info neutre et crédible...
Cela doit faire partie des habitudes un peu étranges liés à notre mode de vie du 21ème siècle: les petits essaient de tourner les pages d’un livre en passant le doigt su la page, comme sur un écran tactile. Quand la voiture fait un bruit bizarre, on se dit qu’il suffit peut-ête de couper le moteur et de la redémarrer comme un ordinateur (j’ai pas encore essayé la version “fermer toutes les fenêteres et les rouvrir”). Idem pour le poele à pellets. Le plus fou c’est qu’avec la quantité d’éléctronique embarqué cela fonctionne parfois - en tout cas pour le poele, tirer la prise et la rebrancher résout le ¾ des problèmes!)

Heureusement, l’électronique n’a pas encore noyauté le fonctinnement de mère nature. Quand les températures tombent en doussous de zéro, ca gèle – on peut fermer et rouvrir toutes les fenêtres, y a pas de paramètre à modifier, ni de bouton reset pour redémarrer. Il faut faire avec.

Enfin... comme pour toute règle, il y a des exceptions et certaines plantes ont trouvé des subterfuges pour resister au gel. Tant mieux pour nous.
Le panais et diveres autres racines synthetisent des molécules anti-gel, les plus simples étant des sucres – ce qui explique la note douceatre du panais (tout comme le sel, le sucre fait baisser le point de congélation de l’eau, principe qu’on utilise en salant les routes .. on pourrait probablement aussi les sucrer – mais c’est un autre débat). Ainsi les températures peuvent passer dans le négatif sans conséquence fâcheuse .
Ceci ne vaut bien sur que pour la partie souterraine ; le feuillage sera sacrifié (mais reprtira au printemps). Notons aussi que la température du sol ne baissera jamais autant que celle de l’air. Pour mémoire à 1m sous terre, la températures ne change que de quelques degrés entre l’été et l’hiver . S’il y a de la neige, celle-ci protégera les cultures: le sol humide étant “conducteur de chaleur”, la neige joue le rôle “d’isolant” et permet à la “chaleur” (tout est relatif) de monter.

Si la panais perd son feuillage, il n’en va pas de même du chou plume p.ex – ni de tous les autres choux qui survivent pourtant à l’hiver. Ici, nous assistons à une autre stratégie:
Le problème avec le gel est que l’eau, en gelant, augmente de volume et que l’eau contenue dans les cellules risque donc de faire éclater la membrane de celle-ci, tout comme le ferait une bouteille en verre remplie d’eau que l’on mettrait au congélateur. Pour éviter cela, à l’approche du gel, la plante va faire sortir de l’eau de ses cellules qui (rappelez-vous de vos +/- vieux souvenir de cours de biologie) sont semi-perméables (#osmose). Maintenant, il y a de la place pour que l’eau puisse geler sans faire éclater la membrane lipidique (les lipides, eux, n’augmentent pas de volume en gelant).
Une fois le gel passé, le système racinaire puise de l’eau dans le sol et regonfle toutes les cellules. Cela permet au chou plume de résister à des températures jusqu’à -18°C !

Pour nous cela signifie "pas de récolte tant que les feuilles sont gelées", faute de quoi, elles seront toutes flagada puisqu’en l’absence de système racinaire elles n’auront pas la possibilité de récuperer l’eau perdue.

..et voilà pourquoi il faut anticiper les récoltes.

Ce panier sera le dernier pour les abonnés aux petits paniers bimenusels (Il en reste un dernier pour les autres). Je vous souhaite donc à tous de bonnes fêtes de fin d'année. Prochaine livraison le 12 janvier.
<br><br>